CENDRES

  • © K. Aafløy Opdan
    © K. Aafløy Opdan
  • © Alipiopadilha
    © Alipiopadilha
  • © Alipiopadilha
    © Alipiopadilha
  • © K. Aafløy Opdan
    © K. Aafløy Opdan
  • © K. Aafløy Opdan
    © K. Aafløy Opdan
  • © K. Aafløy Opdan
    © K. Aafløy Opdan
  • © K. Aafløy Opdan
    © K. Aafløy Opdan
  • © K. Aafløy Opdan
    © K. Aafløy Opdan

 

CENDRES – Création 2014 – En tournée

Inspiré du roman Avant que je me consume, de Gaute Heivoll

 

Théâtre visuel, Jeu d’acteurs, marionnettes taille humaine et vidéo
A partir de 14 ans // Durée – 60 minutes

 

Un spectacle poétique et brutal sur l’âme humaine et ses incessantes oscillations entre création et destruction. Le spectacle retrace l’histoire d’un pyromane qui sévit dans le village de Finsland, au sud de la Norvège. Derrière les incendies qui se multiplient, se dévoile une histoire plus intime. L’écrivain Gaute Heivoll confronte cet événement à sa propre vie, dans un parallèle plein d’ambigüité et de subtilité. Il questionne ici la folie, celle-la même qui existe au fond de chaque être humain. Deux épopées intimes se rencontrent.

Un voyage engageant entre l’homme et sa conscience, donnant une voix à l’invisible de l’âme et aux relations entre les êtres. Une histoire pleine de feu, de sauvagerie, de manque, de détresse et de tendresse. L’odeur de fumée et de désespoir nous parvient d’entre les pages. Cela nous parle tout autant de l’individu et de la puissance de l’amour que des forces destructrices inhérentes à notre espèce.

PRESSE

« Le spectacle privilégie une atmosphère énigmatique et sensorielle pour montrer que nous sommes tous des fous en sursis, esclaves de nos émotions et de notre inconscient. »

Télérama.fr – Thierry Voisin (2015)

« La cie Plexus polaire nous offre une épopée funèbre d’une très grande maestria et inventivité, visuellement sublime, dont on ressort comme d’un mauvais rêve : encore choqué tant l’effroi fut palpable. »

BSCnews.fr – Elodie Cabrera (Février 2015)

 

« Tout comme sa compagnie « Plexus Polaire » qui combine le corps humain et la planète, Yngvild Aspeli conjugue les arts et l’esprit, faisant d’elle une poétesse et une artiste aussi inimitable que talentueuse. »

ArtSixMix.fr – Laurélia Torno (Février 2015)

DISTRIBUTION

Mise en scène – Yngvild Aspeli

Jeu et manipulation – Viktor Lukawski (en alternance avec Philippe Rodriguez Jorda), Aïtor Sanz Juanes (en alternance avec Alice Chéné) & Andreu Martinez Costa (Spectacle créé avec Pierre Tual & Amador Artiga)

Collaboration mise en scène – Paola Rizza

Conseils dramaturgie – Pauline Thimonnier

Scénographie – Charlotte Maurel & Gunhild Mathea Olaussen.

Création sonore – Guro Moe Skumsnes & Ane-Marthe Sørlie Holen

Marionnettes – Polina Borisova, Sebastian Puech, Yngvild Aspeli, Carole Allemand, Sophie Coëffic

Costumes – Sylvia Denais

Lumières – David Farine

Vidéo – David Lejard-Ruffet

Régie – Xavier Lescat

Regard extérieur – Philippe Genty & Mary Underwood

SOUTIENS

PRODUCTION INITIALE – Cie Philippe Genty (FR)

COPRODUCTIONS – Figurteatret i Nordland (NO) / MCNN – Centre de Création et de production (FR) / Le Mouffetard – Théâtre des arts de la marionnette à Paris (FR)

SOUTIENS – Théâtre du fil de l’eau – Pantin (FR) / Théâtre de la Girandole – Montreuil (FR) / La Nef Manufacture d’utopies – Pantin (FR) / Nord-Trøndelag Teater (NO) / Norsk Kulturråd (NO) / Nordlands Fylkeskommune (NO) / Direction des Affaires Culturelles -DRAC Bourgogne (FR) / Fritt Ord (NO) / Fond For Lyd og Bilde (NO) / FFUK (NO) / Collectif Grand réservoir
AVEC L’AIDE – Arcadi Ile de France / dispositifs d’accompagnement
Ce projet bénéficie du soutien du Département de la Seine-Saint-Denis dans le cadre d’un projet en réseau avec les acteurs culturels du territoire autour de la marionnette.
Remerciements – Réseau Quint’Est